Bòbila

Bobila

Bienvenue au quartier du musée de la poterie, le bâtiment est situé dans l'ancienne briqueterie Santa Margarita et Can Broom, fondée en 1908. Il la tisserait antérieurement Moïse était situé dans le Chien, mais de tu résulter d'une averse, le four s'est annulé et a obligé sa copie. Quand le Genêt s'est établi à cet édifice de Chien, les routes du train que Sant Feliu de Guixols communiquait avec Girona il faisait déjà 16 ans qui passaient par-devant. Un fait basique pour commercialiser la marchandise.

En utilisant les éléments qui constituaient l'ancienne briqueterie, les visiteurs peuvent rencontrer les espaces légendaires qui ont fait les tâches quotidiennes de Rajoler: le filtre, l'étang, le four mauresque, la flamme du four bras inversé briqueterie, cheminée ...

Bòbila

La terre et le bois

bobila

Avant de mettre au four un objet en terre glaise pour en faire une céramique, il a fallu abattre bien du travail. L’une des premières choses à faire, c’est extraire la terre des glaisières, puis amonceler du bois pour faire cuire la terre, deux activités très différentes et toutes deux indispensables. Dans ce premier espace, nous vous présentons la tâche des bûcherons et le travail dans les glaisières.

terraillenya

La raison d’être de la céramique

La céramique est née du besoin des sociétés humaines préhistoriques de conserver des liquides et des grains et de faire cuire des aliments. Avec les progrès de l’agriculture et, en conséquence, la sédentarisation progressive des sociétés, de nouveaux besoins se font sentir et la céramique répond à l’un de ces besoins. C’est pourquoi, tout comme l’agriculture, son emploi s’est généralisé dans divers endroits de la planète, il y a plus de sept mille ans.

De la terre à la poterie

Les éléments qui sont à la base de la poterie de Quart sont la terre, l’eau, le feu et le savoir-faire des potiers. Les transformations subies par les terres à partir du moment où elles sont arrachées aux glaisières jusqu’au moment où elles deviennent un objet en céramique mis en vente constituent un long processus complexe qui comprend la préparation de la terre, sa transformation en pâte malléable, son moulage ou son tournage, les finitions, le séchage, la cuisson et les opérations ultérieures. Cet espace vous explique tout cela.

Les pièces traditionnelles

Maintenant que nous avons vu en quoi consistait le procédé de fabrication de la poterie, nous allons nous intéresser à ses aspects sociaux et culturels. La diversité des objets sortis des fours de Quart répondaient aux besoins d’une société pour laquelle les récipients en poterie étaient indispensables à de nombreuses activités quotidiennes. Chaque type d’objet correspond à un besoin, à un mode de vie et à une façon de faire les choses. Toute la poterie de Quart n’était pas noire. À compter du XIXe siècle, les potiers fabriquent aussi de la céramique rouge, oxydée, pour concurrencer d’autres centres de production et pour couvrir de nouveaux besoins. Pour l’obtenir, il suffit de ne pas fermer le four à la fin de la cuisson. Dans cet espace, nous vous parlons de la poterie et de la société qui s’en servait.

Les familles de potiers

La poterie a toujours été un trait caractéristique de Quart. Au fil du temps, cette tradition est devenue le signe d’identité de toutes les familles qui, génération après génération, ont travaillé, chez elles et à l’atelier, dans le domaine, si spécifique, de la poterie. Au cours du siècle dernier, près de trente familles ont appris le métier de potier et ont partagé avec des gens de tous les horizons leur expérience et leur savoir-faire.
En dépit des changements et des difficultés des dernières années, la tradition de la poterie est restée vivante à Quart, grâce aux cinq familles qui, aujourd’hui encore, font de la poterie leur mode de vie.

La poterie, actualité et futur

Pendant des siècles, les poteries ont été un élément indispensable dans de nombreux peuples. Toutefois, avec le temps et avec l’émergence des nouvelles sociétés, les besoins ont changé et les potiers se sont mis à travailler avec de nouveaux matériaux et sur de nouveaux modèles. Ces changements ont aussi concerné les ateliers de poterie et les briqueteries, où les outils traditionnels ont cédé la place – dans bien des cas – à de nouveaux fours et à de nouvelles machines, qui facilitent le travail quotidien. De même, les artisans, qui façonnent l’argile et enfournent les objets comme cela s’est toujours fait, se sont adaptés aux goûts et aux besoins des sociétés actuelles et, parfaitement conscients de la concurrence des nouveaux marchés, ont créé des éléments qui répondent à la nouvelle donne.
Ces nouveaux modèles se sont aussi traduits par une évolution dans l’art. En effet, les figurines préhistoriques en argile sont à des années lumière des représentations artistiques actuelles et des nouvelles tendances décoratives.



La collection

La poterie produite dans le quatrième a été destinée à la consommation populaire. Tout le monde a besoin d'eau bien pour enlever les poales, seaux pour boire à galet, barrals pour transporter du vin ou de l'eau, tramosteres et Verdun pour l'huile, pots, casseroles et cuisson pour ansats, cruches pour olives salar et les conserves, les bassins et les médailles d'argent pour les manipuler. Il est également nécessaire pour garder l'eau baignoires, choisir l'huile d'olive et laver les vêtements.

Ils étaient des pièces de fonction très spécifique, tels que les cheminées, rôtissoires châtaignes, abreuvoirs pour animaux, files d'attente pour le chauffage de la chambre et maridets de mettre sous les jupes des vendeurs sur le marché, brescadores faire de fumée pour éliminer les rayons de miel ou escalfetes afin de conserver la chaleur et de chauffer les aliments.

Bòbila

Bobila

Bienvenue au quartier du musée de la poterie, le bâtiment est situé dans l'ancienne briqueterie Santa Margarita et Can Broom, fondée en 1908. Auparavant, la briqueterie était situé à Can Moïse, mais à la suite d'un four à l'eau a été détruite et forcée de se déplacer. Quand il a été créé dans ce bâtiment peut Broom, le chemin de fer reliant Sant Feliu de Guixols à Gérone était déjà 16 ans passent. fait de base pour commercialiser les produits.

En utilisant les éléments qui constituaient l'ancienne briqueterie, les visiteurs peuvent rencontrer les espaces légendaires qui ont fait les tâches quotidiennes de Rajoler: le filtre, l'étang, le four mauresque, la flamme du four bras inversé briqueterie, cheminée ...

Bòbila

Rechercher

Facebook

Heures Musée

Le samedi de 10h30 à 14h. et de 16h30 à 20h00
Dimanches et jours fériés 10h00-14h00

Les vues matérialisées sont des visites guidées pour les groupes organisés et les écoles.

Visites guidées: 25 personnes maximum.
Pour les groupes, sur rendez-vous.

Emplacement

minimapa

Contact

Tel: (+34) 972469171

Plaça de la vila, nº 2
17242 Quart

info@museuterrissa.cat
ajuntament@quart.cat
http://www.quart.cat

[Mapa web] [Contactar] [Aviso legal]

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris